La Belgique et la radioastronomie solaire
de l'intérêt stratégique des observations radio the strategic interest of radio observations
posté: Jun 11, 2010

Tous les 3 ans, les radioastronomes solaires se rassemblent pour discuter des derniers développements scientifiques et de l'instrumentation dans ce domaine. Pour l'édition 2010, La Roche-en-Ardenne accueille la Communauté radioastronomique solaire internationale. Lors de la conférence, commencera officiellement l'exploitation scientifique des données PROBA2. Une équipe de scientifiques établira un plan stratégique pour obtenir le plus de résultats des données PROBA2, en synergie avec d'autres sources, comme les données radio.

La physique solaire est une science d'actualité. La Belgique possède son propre satellite solaire, PROBA2. La Belgique a également son propre centre d'étude des relations Soleil-Terre, le " Solar-Terrestrial Centre of Excellence " qui accueille un service de météo de l'espace. La Belgique participe aussi plusieurs missions spatiales et "au sol".

Au cours de la seconde guerre mondiale, les avions Žtaient localisés par des mesures radar. Mais, ils devenaient invisibles pour ces radars lorsque le Soleil était derrière eux. Il s'avéra alors d'une importance stratégique d'étudier l'influence solaire. Ce fut le début de la recherche intensive en radio astronomie solaire.

Avant l'ère spatiale, la recherche solaire était limitée à des observations visuelles (taches solaires) et à la radioastronomie. Maintenant au cours de l'ère spatiale, la radioastronomie prouve quelle est encore de grande valeur. Elle reste "peu chère" par rapport au spatial car on peut observer à partir de la Terre. L'atmosphère de la Terre est transparente pour la lumière visible et la plupart des ondes radio. On obtient des informations complémentaires sur la physique du Soleil à partir dÕobservations en EUV depuis l'espace. La radio astronomie solaire donne un aperçu des mécanismes d'accélération des particules, des nuages de plasma qui partent du Soleil, et des ondes de choc se propageant dans l'espace. Ces nuages de plasma ne peuvent pas être vus en EUV.

La plupart des pays disposent de sites d'observation. Initialement les radars et les antennes utilisés à des fins militaires ont été rénovés après la seconde guerre mondiale pour la radioastronomie. La station de radioastronomie Belge se situe à Humain. Plusieurs types d'observations radio sont ou seront mises en oeuvre à Humain dans un avenir proche. Les données actuelles à Humain représentent déjà un apport important pour le centre de prévisions de météo spatiale de Belgique.

CESRA2010-site