Un soleil tranquille
Le soleil reste plongé dans le silence: pas d’éruptions, faible vitesse du vent solaire, flux 10cm descendant. Sur terre, nous avons donc affaire à des conditions géomagnétiques assez calmes. Cependant, une large proéminence est visible avec l’imagerie EIT et pourrait être balayée par le vent.
/ English Version
posted: February 17

Cliquer sur l’image pour voir l’évolution temporelle de la proéminence. Depuis le 14 février, nous apercevons une structure noire en forme de spirale dans le coin supérieur gauche.
GOES, un satellite en orbite autour de la terre quoi observe le soleil, n’a détecté aucune activité éruptive à l’exception d’une éruption C1.6 le 16 février au matin. Le rayonnement-x de fond a même atteint le niveau A comme nous pouvons le voir sur l’image de droite. L’influence du trou coronal qui dominait complètement la météo spatiale la semaine dernière a disparu. En conséquence, la vitesse du vent solaire a diminué et souffle maintenant avec une vitesse de seulement 400km/s en direction d’ACE, l’engin situé au point L1 qui mesure les variations de la vitesse du vent solaire. Le champ magnétique transporté par le vent solaire, que nous appelons champ magnétique interplanétaire , n’est pas fort. Du fait de son orientation parallèle, il y a peu de chance qu’il entre en contact avec le champ magnétique terrestre. De ce fait, nous avons affaire à des conditions géomagnétiques calmes.
En EIT 195 , une proéminence est visible dans le Nord-est (voir la figure de gauche). Elle ne tremble pas encore assez pour pouvoir dire avec certitude que la masse coronale retenue par le champ magnétique sera lâché et éjecté dans l’espace. Nous restons attentifs à cette proéminence !