La répartition des stations
Chaque premier du mois, le SIDC distribue le bulletin mensuel des taches solaires (Sunspot Bulletin). Les données provenant de nombreuses stations du monde entier sont utilisées pour calculer l'indice international des taches.
English version / Nederlandstalige versie en savoir plus   14 Juin 2004

En 1849, Wolf, de l'Observatoire de Zürich, proposa la formule largement utilisée actuellement: R=K(10 G + S), où S est le nombre de taches solaires et G le nombre de groupes de taches. Le facteur de qualité K fut introduit plus tard,  pour comparer les résultats de différents observateurs, sites et télescopes. Ce facteur met chaque observateur à égalité avec Wolf comme s'il avait les mêmes yeux, le même télescope, les mêmes conditions d'environnement. La tâche du SIDC consiste à collecter les observations en provenance d'autant de stations que possible du monde entier, pour déterminer le facteur K de chacune et calculer un indice international des taches général Ri qui soit statistiquement significatif.
Ce "nombre de Wolf" international est l'indice d'activité solaire le plus ancien. Il est particulièrement intéressant par la longueur de sa série temporelle et son comportement à long terme. Le SIDC en gère l'archive historique.
En 2003, 82 stations nous envoient régulièrement chaque mois leurs nombres de Wolf. Toutes ces stations apportent  ainsi leur précieuse contribution au calcul de l'indice International des taches solaires.
La figure ci-dessus montre où sont situées les stations européennes. En Belgique, 11 stations ont apporté une contribution régulière en 2003. Cliquez sur l'image pour en obtenir un agrandissement. La figure ci-dessus donne un aperçu de la distribution géographique des stations sur les différents continents.Cliquez sur l'image pour en obtenir un agrandissement.